Relier liberté des salariés et rentabilité de l’entreprise : est-ce vraiment sérieux ?