Oser dire non : comment formuler un refus en restant constructif ?

Dans nos sociétés ou tout va toujours plus vite ou tout est toujours plus urgent et important, nous sommes submergés par les demandes qu’elles viennent de notre patron, nos collaborateurs ou de nos collègues. Il nous faut hiérarchiser, faire des choix et parfois dire « non ». C’est là, sur ces trois lettres « N O N » que réside toute la difficulté. Combien de fois avez-nous pensé « NON » au moment de répondre à une demande ? Pourtant, nous nous sommes entendus dire « OUI » ? Un petit OUI sans conviction, de mauvaise grâce, pas congruent, laché à contre coeur mais, nous nous retrouvons, quand même, bel et bien engagés dans une situation compliquée, quasi ingérable. Il s’en suit un mal être, une exaspération, des frustrations et nous nous mettons à en vouloir à nos interlocuteurs et à nous-même. Une situation d’inconfort dont nous sommes seuls responsables.