Email : 6 astuces pour ne pas se laisser submerger

Plancher sur « Outlook pour les Nuls » prend clairement du temps… et du temps … on n’en a pas ! (cf cet article récent).

Il existe pourtant plusieurs astuces qui permettent de gagner en efficacité et de ne pas se laisser envahir par les emails qui nous parviennent.

Voici 6 astuces sélectionnées et immédiatement applicables :

  • Sus aux pop-up et autres alertes ! Une alerte a pour objectif d’attirer votre attention et vous faire gagner du temps de traitement. Erreur ! Si on chiffre  les choses, la perte de temps est évaluée à  5 minutes : 2 minutes pour lire l’email que vous recevez et au moins 3 minutes pour vous remettre au travail. Sans compter les 2 autres minutes que vous passerez à le relire quand vous aurez les éléments pour y répondre. Supprimer  ce message d’alerte vous permet d’optimiser votre concentration et de rester efficace.

Communication assertive : s’affirmer dans sa communication

Le quotidien, en entreprise, est fait de communications multiples (avec un supérieur, un collègue, un client…). Or, la communication, quoiqu’on en pense, n’est pas innée lorsqu’il s ‘agit qu’elle soit efficace et productive. Mettre en place une communication assertive permet de s’ajuster à la situation, à son interlocuteur tout en veillant à suivre ses objectifs et les servir au mieux.
Cela nécessite, toutefois, de questionner notre façon de nous exprimer et notre relation aux autres. Cette communication nous conduit en effet, à définir et à formuler clairement ce que nous souhaitons, quelle que soit la situation.
Voyons donc comment la communication assertive peut jouer sur vos modes relationnels en entreprise et servir vos objectifs.

Email : combien il coûte à l’entreprise

Un salarié reçoit en moyenne 72 emails par jour et en envoie 33 (étude Radicati Group). De fait, ce nouveau format a quasiment supplanté le téléphone pour les communications internes. Grâce aux possibilités offertes par la messagerie email, nous pouvons maintenir notre niveau d’efficacité au plus haut tout en mettant en place des outils pratiques de partage des données.

En théorie.

Car le risque est grand de se laisser submerger par la masse d’emails que nous recevons. En 2005, chaque salarié passait en moyenne plus de 90 minutes par jour, soit environ 20 % de son temps de travail, à gérer sa messagerie électronique (source : Information Worker Productivity Institute Research). En 2010, ce temps moyen est passé à deux heures

Recrutement 2.0 : 4 actus, le temps d’un café

Fin d’année oblige, le temps nous est compté. Peu de temps pour effectuer sa veille, peu de temps pour chercher les bonnes pratiques, peu de temps pour s’imprégner de ce qui fait recette ailleurs et de ce qui pose question … partout.
Le recrutement est pourtant au centre de nos métiers et mérite qu’on s’y attarde, notamment en ces temps d’innovation.

Nous avons donc décidé de faire un rapide condensé de ce qui s’est dit ces derniers jours sur le web en matière de recrutement 2.0.
Penez un café … et cliquez !

Faites d’Outlook un rempart contre l’infobésité

Un salarié reçoit en moyenne 72 e-mails par jour et en envoie 33. De fait, ce nouveau format a quasiment supplanté le téléphone pour les communications internes. Grâce aux possibilités offertes par la messagerie Outlook, nous pouvons maintenir notre niveau d’efficacité au plus haut tout en mettant en place des outils pratiques de partage des données.

6 clés pour développer sa mémoire et gagner en efficacité

La Rédaction Analyses Experts : Peut-on réellement travailler sur sa mémoire ?
Christine Carstensen : Bien sûr, la mémoire se travaille comme un muscle, c’est une image : plus on l’entraîne, plus elle est performante. Saviez-vous qu’il existe même des championnats européens de mémoire. Cette tradition est ancienne car déjà les Grecs, puis les Romains aimaient les joutes où leur mémoire était mise à l’épreuve.