Infobésité : comment y faire face ?

La surcharge d’information est parfois évidente : c’est qu’il est déjà trop tard. Les milliers de mails*, les fichiers, les tâches et les projets, les idées se bousculent, un mur d’information se dresse devant vous. Il faut une action radicale. Il faut respirer, c’est le premier pas : une première stratégie immédiate consiste à faire place nette :
– Dégager l’espace de travail en regroupant les mails, les fichiers, les papiers qui seront à trier ensuite :
– Privilégier les urgences
Mais cette étape nécessaire n’est évidemment pas suffisante.

Oser dire non : comment formuler un refus en restant constructif ?

Dans nos sociétés où tout va toujours plus vite, où tout est toujours plus urgent et important, nous sommes submergés par les demandes qu’elles viennent de notre patron, de nos collaborateurs ou de nos collègues. Il nous faut hiérarchiser, faire des choix et parfois dire « non ». C’est là, sur ces trois lettres « N O N » que réside toute la difficulté.

Combien de fois avez-nous pensé « NON » au moment de répondre à une demande ? Pourtant, nous nous sommes entendus dire « OUI » ?
Un petit OUI sans conviction, de mauvaise grâce, pas congruent, lâché à contre cœur mais, nous nous retrouvons, quand même, bel et bien engagés dans une situation compliquée, quasi ingérable.

La communication transversale : moteur du changement ?

Une bonne connaissance des préférences cérébrales, des champs sémantiques et de l’intelligence émotionnelle ouvre la communication entre deux personnes. Cependant, si nous parlons de management transversal, nous confions la résolution du projet à l’intelligence collective.

Comment pouvons-nous motiver nos équipes qui appartiennent à des entités hiérarchiques distinctes ?
La communication du manager transversal est le moteur du changement. Dans notre monde où la technologie nous offre des moyens de communication pléthoriques, travailler ses canaux de communication est efficient.

Esprit de synthèse : quelle utilité en entreprise ?

La rédaction Analyses Experts – À quel point est-ce important aujourd’hui pour l’entreprise d’avoir des salariés faisant preuve d’esprit de synthèse ?

C’est une question d’efficacité. La notion d’urgence est permanente, pouvoir aller à l’essentiel, c’est gagner du temps. C’est éviter de se perdre dans les détails, dans un monde où l’afflux d’informations est permanent. C’est aussi disposer des éléments primordiaux pour pouvoir analyser, décider, agir.
Bref, c’est être plus rapidement opérationnel et efficace dans ses demandes ou ses réponses.

PowerPoint : les clés pour ne pas endormir votre auditoire

La présentation PowerPoint devient un atout majeur lorsqu’elle valorise les messages-clés, en les rendant compréhensibles d’un coup d’oeil et aisément mémorisables. C’est un magnifique outil « d’aide à la conviction » pour tout intervenant en public. Il lui permet en effet de fixer l’attention et la mémoire de l’auditoire sur les messages importants.
Or, on recourt actuellement à ce logiciel pour réaliser des présentations de toutes sortes : lors de propositions commerciales, mais aussi dans le cadre de formations, de conférences, d’ateliers, de comités de projet, de comités de pilotage…

« Et si je faisais une réunion » : 3 questions à vous poser systématiquement !

Que vous soyez organisateur ou participant, osez changer le regard que vous portez sur les réunions. Au risque de surprendre, faites en sorte de repenser vos pratiques en profondeur. Un exercice stimulant, gage d’efficacité, pour retrouver le goût des bonnes réunions !
La réunion, incontournable et parfois redoutée est devenue la bête noire de bien des entreprises ces dix dernières années. À tel point que fréquemment, nous passons notre journée « en réunion », enchaînant les salles comme les sujets au gré des projets de l’entreprise.