Où est ce temps où vous preniez le temps de perdre du temps ?

Catherine Berliet, consultante et co-auteure de « Les outils du développement personnel pour Manager », (Eyrolles-EFE)
Intervenante EFE, formation « Mieux gérer son temps pour gagner en efficacité »

Avec l’ère du numérique, l’instantanéité et le buzz du TTU (très, très urgent), votre quotidien s’inscrit dans une fulgurance édifiante. Envolé le temps des diligences, des missives et des bottes de sept lieux, aujourd’hui c’est à la vitesse de la lumière qu’il vous faut traiter transactions et informations, en temps réel, et en quelques clics. Rien d’étonnant à ce que vous vous sentiez pressurisé, malmené, secoué, écartelé, et que vous vous demandiez : « Où est ce temps où vous preniez le temps de perdre du temps ? ».

Smartphone : liberté conditionnelle

Selon l’enquête 2010 réalisée par l’association Française des Opérateurs mobiles et TNS Sofres, 25% des Français équipés à titre professionnel utilisent désormais un Smartphone, soit 13 points de plus qu’en 2009.

Gain de temps, sentiment d’autonomie, de liberté et de confort de travail pour certains, véritable pensum et source de stress pour d’autres, les Smartphones ont bouleversé les habitudes de vie.

Comment expliquer ces différences de perception ? S’il est incontestable que la vitesse des évolutions technologiques dépasse de loin la rapidité d’adaptation et d’appropriation par l’Homme de ce qu’il a créé, l’origine du stress généré par ce nouvel outil de communication semble davantage trouver sa source dans la manière dont il est utilisé que dans la maitrise de ses différentes fonctionnalités.