Le stress et vous : ennemi ou moteur ?

Le stress nous « tombe dessus » quand nous éprouvons une difficulté à nous adapter à notre environnement. Il y a alors déséquilibre entre notre perception des contraintes imposées par notre environnement et la perception que nous avons de nos propres ressources.
Nous avons rarement la main sur les événements qui viennent nous perturber. Par contre, la façon dont nous interprétons ces événements, l’analyse que nous faisons de nos ressources ou de nos compétences pour y faire face dépendent en grande partie de nous.

Agressivité

Agressivité, comment réagir et faire face ?

L’agressivité est une modalité des comportements humains, qui se traduit par une tendance à attaquer ou à s’opposer à autrui. Il y a différentes formes possibles : un acte physique, une attitude, ou encore une parole. En entreprise, elle peut se caractériser de multiples façons : une simple mimique désapprobatrice, un regard malveillant, une remarque ironique ou médisante, une menace, une insulte, voire même un acte physique violent, lié à une réaction explosive de colère.

Lâcher prise au travail : les clefs pour réussir

Envie de tout contrôler, niveau d’exigence élevé, horreur de l’imprévu, difficulté avec le désaccord, etc. le monde professionnel est souvent régi par la performance, l’immédiateté et la concurrence. Et, chacun s’inflige une cadence, cherchant à « faire mieux » au lieu de « faire de son mieux ». La pression monte rapidement, sans laisser de place pour la prise de recul.

Maux de bureau : comment y échapper ?

Travailler sur écran impose une posture assise, des heures durant, ainsi que des gestes répétitifs : taper sur le clavier, cliquer sur la souris… Au départ, ces contraintes entraînent des gênes et douleurs légères, sans que l’on n’y prête attention. Avec le temps, ces contraintes finissent par engendrer des troubles musculo-squelettiques (TMS), qui affectent les tissus mous : les muscles, tendons et nerfs. Le TMS le plus courant est le syndrome du canal carpien dû à la compression d’un nerf du poignet. Mais les TMS touchent aussi la nuque (cervicalgie), les lombaires (lombalgie), l’épaule et le coude (tendinite).