L’entreprise apprenante à l’ère du 2.0 : 24 témoignages et retours d’expériences

« L’entreprise sera 2.0 ou ne sera plus…pour longtemps. L’entreprise du 21ème siècle sera une entreprise 2.0 »

Le 2.0 : un accélérateur et un facilitateur de l’entreprise apprenante ?
L’entreprise ne doit-elle compter que sur les outils 2.0 pour apprendre ?

Rendez-vous les 20-21 novembre pour échanger sur ce thème : « L’Entreprise apprenante à l’ère du 2.0 »

Management, et si on innovait… vraiment !

Alors que l’économie de la créativité semble déjà prendre le pas sur l’économie de la connaissance, les entreprises peuvent-elles vraiment se permettre de laisser perdurer un  modèle de management 1.0 fondé sur le command & control ? Gary Hamel nous l’avait prédit en publiant en 2008 « La fin du management ». Alors que le 2.0 semblait encore…

Les employés d’abord, les clients ensuite

Par Francis Boyer, Consultant en innovation managériale, Dynesens

Consultant partenaire EFE

Vineet Nayar est PDG de HCL Technologies, une société de services informatiques indienne fondée en 1976, qui compte 79.000 salariés dans 32 pays du monde. Aux commandes depuis octobre 2005, il a hissé HCLT au rang des firmes indiennes les plus en vue, selon une méthode qualifiée par le magazine « Fortune » de « style de management le plus moderne au monde ».

Vers la fin du management de reporting : faut-il remettre l’Homme au cœur de la stratégie d’entreprise ?

Taylor est mort, vive Taylor ?

Les dernières décennies ont vu les cost killers devenir les rois du business. Evidemment, l’avènement d’un capitalisme financier, la tertiarisation de l’économie et l’accélération des mouvements de concentration ont rendu indispensables les politiques d’optimisation des coûts et de standardisation de l’organisation du travail.

Dans cette nouvelle donne économique et face à une mise en concurrence mondialisée du travail, celui-ci a été perçu comme une variable peu fiable. D’où  la définition d’indicateurs en tous genre pour le contrôler, la mise en place de process standardisés ne laissant plus guère la place à l’autonomie, à la créativité, à l’initiative.

Les chiffres, eux, ne mentent pas. Ils viennent justifier une retaylorisation du travail.