Le management relationnel : du management rationnel à l’innovation managériale

Faire le pari de l’intelligence relationnelle : qu’avons-nous à y gagner ?

Depuis le changement de direction, il y a 2 ans, au sein de l’entreprise de conseil et d’ingénierie en système d’information Novafair, il règne un climat plutôt  » bienveillant « ,  » positif « , voire  » serein  » pour reprendre quelques unes des expressions des salariés illustrant les résultats de la dernière étude de climat interne. Novafair est aujourd’hui une entreprise en croissance où il fait bon travailler.

Revenons 2 ans en arrière, Novafair connaissait une situation économique difficile, avec une organisation pyramidale, un système de management axé  » objectifs  » avec des méthodes de travail et des processus internes uniformes et contraignants où la culture du reporting régnait en maître.
Résultats 
: un climat interne morose, des managers considérés comme des  » petits chefs « , un taux d’absentéisme représentant près de 10 % de l’effectif et un sentiment général d’immobilisme.

Coopétition, collaborer avec ses concurrents

L’entrée dans le XXIème siècle nous a réservé bien des surprises. Parmi celles-ci, l’émergence de la coopétition, contraction de deux mots pour le moins antagonistes : la coopération et la compétition.

Si ce nouveau concept, popularisé en 1996 par Nalebuff et Brandenburger, déroute plus d’un dirigeant, il a incontestablement fait ses preuves et s’inscrit pleinement dans l’évolution des valeurs de notre société qui prône à présent le partage et la collaboration.