Management, et si on innovait… vraiment !

Alors que l’économie de la créativité semble déjà prendre le pas sur l’économie de la connaissance, les entreprises peuvent-elles vraiment se permettre de laisser perdurer un  modèle de management 1.0 fondé sur le command & control ? Gary Hamel nous l’avait prédit en publiant en 2008 « La fin du management ». Alors que le 2.0 semblait encore…

Interview de Pierre-Emmanuel Moog

La Rédaction Analyses Experts : La notion d’influence, cela n’est-il pas un peu flou ?
Pierre-Emmanuel Moog :
En fait, nous abordons l’influence dans un sens très précis : la capacité à obtenir (sans contrainte physique ou hiérarchique) des autres ou d’un groupe un certain comportement : qu’ils votent pour nous, qu’ils mettent en œuvre nos instructions… Influencer n’est pas simplement faire changer l’opinion de l’autre, laissons cela à la propagande, mais, plus crucialement, d’obtenir un comportement, une action, faire bouger. Influencer est donc à la fois un acte de communication et un acte managérial puisque l’on cherche à enclencher une action.

Manager en transversal, ça s’apprend ?

On parle beaucoup de management transversal aujourd’hui et force est de constater qu’il se développe de façon croissante à coté du management hiérarchique.

En management hiérarchique, le manager possède une autorité directe sur ses collaborateurs à travers des moyens et surtout un pouvoir de sanction / récompense. En management transversal, le manager ne dispose pas de ces pouvoirs et doit donc jouer de son influence  pour mobiliser des contributeurs dépendant d’autres services et d’autres hiérarchiques. D’où des difficultés propres au management transversal que les managers ont du mal à surmonter, car leur éducation et leurs études les forment essentiellement au management hiérarchique.

Cartésiens, secouez-vous!

  Avis d’expert par André Meyer, consultant formateur, travaille notamment sur l’intelligence visuelle, les techniques de créativité, l’organisation et l’efficacité, et l’utilisation raisonnée des nouvelles technologies. On sait le français très attaché à la sacro-sainte liste à puces, en toutes circonstances : qui n’a pas dû affronter la diapositive Powerpoint et son énumération laborieuse – et…

Peut-on apprendre à gérer ou à maitriser son stress ?

La Rédaction Analyses Experts : Quels sont les facteurs de stress les plus courants en entreprise ?
Ariane Oclin : Principalement des problèmes de gestion du temps et de management :
De gestion du temps :
sentiment d’être en permanence dans une course contre la montre (86% des salariés*), interruptions incessantes (74%), charge de travail ressentie comme trop importante par rapport au temps alloué, accroissement régulier de la durée de transport journalière…tout cela concourt à fragiliser l’équilibre de l’individu et, en particulier, l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Les nouveaux outils technologiques (Internet, Smartphones…), loin d’alléger cette impression, ont plutôt tendance à la renforcer : si on vous adresse un mail, vous vous sentez sommé(e) de répondre tout de suite et ce, parfois, en dehors même des horaires de travail…

Les employés d’abord, les clients ensuite

Par Francis Boyer, Consultant en innovation managériale, Dynesens

Consultant partenaire EFE

Vineet Nayar est PDG de HCL Technologies, une société de services informatiques indienne fondée en 1976, qui compte 79.000 salariés dans 32 pays du monde. Aux commandes depuis octobre 2005, il a hissé HCLT au rang des firmes indiennes les plus en vue, selon une méthode qualifiée par le magazine « Fortune » de « style de management le plus moderne au monde ».