Un nouveau management : l’enjeu vital de demain

Par Eric Mouton et Bertrand Silvestre
Directeurs associés d’Ethique et Mobilisation
Auteurs de « Retrouvons le goût du travail en entreprise »

 

Ce serait l’histoire d’un chef d’entreprise qui fermerait un soir la porte de son bureau en se demandant de quoi le lendemain sera fait. Il aurait une sacoche remplie de dossiers pour une nuit laborieuse en perspective. Une nuit faite de calculs, de doutes, d’incertitude quant à l’avenir. Une nuit faite de craintes en pensant à ses proches avec cette question lancinante: « que vont-ils devenir si je n’y arrive pas ? ».

S’exprimer en réunion

Eric Goulard est formateur en management, relation client et communication
Intervenant EFE, il anime la formation « Oser exprimer ses idées en réunion »

La Rédaction Analyses Experts : Peut-on réellement apprendre à « oser » s’exprimer ?
Éric Goulard : Cette question contient une sous question : on peut apprendre à « oser » s’exprimer, mais il faut aussi savoir s’exprimer.
Cela n’est pas bien compliqué mais il faut néanmoins en connaître les bases.

 – S’exprimer en public, c’est être capable de gérer correctement sa communication (verbale et non verbale) dans un contexte précis tout en maîtrisant parfaitement les interactions avec les autres, quelle que soit la taille du groupe.

Conduite de réunion

Avis d’expert par Nathalie Barthélémy, consultante en Management et Efficacité professionnelle. Intervenante EFE, elle anime la  formation « Animer des réunions productives » .

Quoi de plus simple que de mener à bien une réunion me direz-vous ? Avec toutes celles auxquelles nous sommes amenés à participer quotidiennement, il serait légitime de penser  que l’on connaît la méthode ! Pourtant, à y réfléchir de plus près, que de perte de temps ! C’est bien simple, le lundi – jour de prédilection des comités de directions, réunions d’équipe et autres réunions hebdo – on a souvent le sentiment de ne faire que ça…Sans parler du manque d’efficacité ressenti et, parfois, du peu de résultats engendrés…

Alors comment sortir de la spirale tant décriée de la « réunionite » et revenir sur la voie de la réunion  efficace ?

Le management relationnel : qu’avons-nous à y gagner ?

Avis d’expert par Maurice Imbert, DGA d’Inergie et Président du club Procom,
il est intervenu lors de la conférence « Vers la fin du management de reporting » le 25 Janvier dernier. Intervenant EFE, il anime la formation « Management relationnel »

Faire le pari de l’intelligence relationnelle : qu’avons-nous à y gagner ?
Depuis le changement de direction, il y a 2 ans, au sein de l’entreprise de conseil et d’ingénierie en système d’information Novafair, il règne un climat plutôt « bienveillant », « positif », voire « serein » pour reprendre quelques unes des expressions des salariés illustrant les résultats de la dernière étude de climat interne. Novafair est aujourd’hui une entreprise en croissance où il fait bon travailler.

Où est ce temps où vous preniez le temps de perdre du temps ?

Catherine Berliet, consultante et co-auteure de « Les outils du développement personnel pour Manager », (Eyrolles-EFE)
Intervenante EFE, formation « Mieux gérer son temps pour gagner en efficacité »

Avec l’ère du numérique, l’instantanéité et le buzz du TTU (très, très urgent), votre quotidien s’inscrit dans une fulgurance édifiante. Envolé le temps des diligences, des missives et des bottes de sept lieux, aujourd’hui c’est à la vitesse de la lumière qu’il vous faut traiter transactions et informations, en temps réel, et en quelques clics. Rien d’étonnant à ce que vous vous sentiez pressurisé, malmené, secoué, écartelé, et que vous vous demandiez : « Où est ce temps où vous preniez le temps de perdre du temps ? ».

Bertrand Collomb : Pour une entreprise humaniste

collombPrésident d’Honneur du Groupe Lafarge, il a présidé l’ouverture de la conférence « Vers la fin du management de reporting » qui s’est tenue les 24 et 25 janvier 2012

 

La Rédaction Analyses Experts : Vous plaidez pour une « Entreprise humaniste ». Quelle définition donnez-vous d’une telle entreprise ?

Bertrand Collomb : Une entreprise  » humaniste « , c’est pour moi une entreprise qui reconnaît l’importance de l’homme dans le succès de sa mission économique, et qui traite les hommes et les femmes de l’entreprise avec respect et attention, comme des acteurs, et non des objets ou des variables d’ajustement.

Vers la fin du management de reporting : faut-il remettre l’Homme au cœur de la stratégie d’entreprise ?

Taylor est mort, vive Taylor ?

Les dernières décennies ont vu les cost killers devenir les rois du business. Evidemment, l’avènement d’un capitalisme financier, la tertiarisation de l’économie et l’accélération des mouvements de concentration ont rendu indispensables les politiques d’optimisation des coûts et de standardisation de l’organisation du travail.

Dans cette nouvelle donne économique et face à une mise en concurrence mondialisée du travail, celui-ci a été perçu comme une variable peu fiable. D’où  la définition d’indicateurs en tous genre pour le contrôler, la mise en place de process standardisés ne laissant plus guère la place à l’autonomie, à la créativité, à l’initiative.

Les chiffres, eux, ne mentent pas. Ils viennent justifier une retaylorisation du travail.