Et si vous vous intéressiez à vous ?

qualité de vie au travail

Qu’est-ce qui nous rend plus efficace ?

Qu’est-ce qui fait que nous sommes professionnellement « à notre place » ?

Qu’est-ce qui nous motive suffisamment pour que nous fassions les efforts pour apprendre, améliorer nos compétences, nous reconvertir ?

Voici quelques données permettant de répondre à ces questions.

 

1 – Connaître et respecter le fonctionnement de notre cerveau

Les neurosciences ont fait une percée ces dernières années, à la fois dans le monde scientifique lui-même (grâce entre autres aux progrès de l’imagerie médicale) et à la fois dans le « grand public » (grâce à des études et articles publiés sur Internet, des livres, des vidéos…)

Par exemple, savoir qu’à moins de très rares exceptions, le cerveau d’un adulte est fabriqué pour se concentrer sur une seule activité à la fois. Le « multitâche » est une impression, pas une réalité (notre cerveau fait une chose à la fois, puis passe à une autre. Mais tellement vite que nous avons parfois l’impression de faire plusieurs choses en parallèle).

Cela peut par exemple se traduire par une bonne habitude d’organisation pour les activités quotidiennes, comme le processus ci-dessous qui respecte (pour la plupart d’entre nous) le rythme de fonctionnement de nos deux hémisphères :

  • 5 min de préparation,
  • 20 min de concentration,
  • 5 min de pause
  • 20 min de concentration
  • 5 min de pause
  • 20 min de concentration
  • 15 à 20 min de pause avec activité physique plus intense…
  • et on recommence…

Au passage, cela vous permettra de développer votre capacité de concentration !

2 – Notre cerveau fonctionne plus efficacement quand on sollicite ses capacités visuelles et l’organisation en réseau de ses neurones

Cela nous permet de récupérer, traiter et retenir des informations qui sont présentées de façon graphique et sous forme de réseau – et ce d’autant plus si c’est nous qui avons organisé cette forme de visualisation.

Avez-vous déjà entendu parler du « Mind-Mapping » (ou « Cartes heuristiques », en Français) ?

Ou encore en se donnant des moyens de calmer le mental en surchauffe… (voir par exemple les pratiques de méditation, de cohérence cardiaque, de respiration…)

Une autre chose aussi est de travailler sur et avec ses émotions…

 

3 – Les émotions nous aident à décider, à agir, à être en relation…

… sauf quand elles nous perturbent.

Avez-vous remarqué à quel point :

  • vous vous raccrochez à ce que vous connaissez et ce que vous savez faire quand vous êtes sous stress ?
  • vous êtes incapable de prendre en compte la réalité des faits quand vous prenez personnellement une remarque que l’on vous adresse ?
  • vous manquez de créativité quand vous craignez quelque chose ?
  • vous n’écoutez pas réellement ce que l’autre vous dit (ce qui est important pour lui dans ce dont il parle) quand vous êtes agacé ?
  • vous êtes susceptible quand vous êtes fatigués ?

Lorsque nous devons être efficace ou lorsque nous devons prendre des décisions importantes (par exemple, le choix d’une nouvelle activité professionnelle…), nous gagnons à vivre en accord avec nos émotions, sources précieuses d’information. Les compétences émotionnelles comptent d’ailleurs pour environ 80% du succès durable dans le monde professionnel… (voir les recherches de Mike Kossler et Daniel Goleman sur les « facteurs de déraillement de carrière »)

Parmi ces « compétences émotionnelles » figurent la capacité à s’auto-motiver ou la capacité d’adaptation, la facilité à prendre des décisions, le courage de recevoir des critiques et de s’en servir pour faire évoluer un comportement.

Prendre soin de soi et écouter ses émotions pour en tirer des informations peut nous aider à vivre mieux nos relations et nos décisions professionnelles, à gérer notre énergie et à mieux entraîner les autres avec nous.

Heureusement, nous pouvons développer nos compétences émotionnelles, les entraîner voire les amplifier !

Ainsi grâce à une meilleure connaissance de notre cerveau et de son fonctionnement (« mécanique » et « émotionnel »…), nous pouvons atteindre un degré plus élevé de confort… et d’efficacité !

  • Et si votre première (et prioritaire) résolution en ce début d’année était d’exercer de la curiosité envers vous-même ?
  • Explorer comment vous fonctionnez pour vous sentir mieux dans votre quotidien ?
  • Vous doter d’outils qui respectent votre fonctionnement naturel pour mieux développer votre potentiel ?

C’est tout ce que je vous souhaite pour 2018 !

 

Découvrez les formations :

 

[/vc_column_text][dt_quote font_size= »normal » background= »fancy »]Cécile Gilbert-Kawano débute sa carrière comme formatrice de professionnels et managers et formatrice de formateurs dans un grand groupe international (informatique). Dès 2004, elle développe son activité en coaching individuel et collectif, co-développement et formation, se spécialisant en Intelligence Emotionnelle et Relationnelle. Elle anime pour EFE, les formations « Mieux communiquer pour faire passer ses messages » et « Développer son intelligence relationnelle »[/dt_quote][/vc_column][/vc_row]