Bonnes résolutions de rentrée : stress, émotions et communication au travail !

télétravail

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Septembre, c’est la rentrée scolaire ! Pour beaucoup, cette période après les vacances est le moment où l’on met en perspective les actions à mener pour terminer en beauté l’année civile, et celles à mettre en route et dynamiser pour réussir ses projets d’ici juin prochain. Pour certains d’entre nous, ce peut être aussi la période durant laquelle on se demande ce qui nous a fait du bien durant les vacances… et comment l’on pourrait en faire perdurer les bénéfices ? Comment éviter de retomber dans le stress quotidien ?

 

Comment ne pas retomber dans le cycle nocif du stress chronique ?

Evidemment, nous avons tous entendu parler du « bon stress ». Celui qui mobilise nos ressources pour réagir à un enjeu, à une situation inhabituelle… et nous aide à dépasser l’obstacle ponctuel qui se présente. Mais nous voyons tous comment nous en venons à subir un stress plus toxique, ce stress qui finit par nous empêcher d’être efficaces… C’est celui qui :

  • soit s’installe d’une façon insidieuse dans notre quotidien,
  • soit apparaît de façon massive à une occasion particulière

Saturant nos systèmes de réponses en termes de mobilisation, il nous empêche de réfléchir (nous nous retrouvons avec un « cerveau blanc », comme un lapin pris dans les phares d’une voiture, en état de sidération) ou nous pousse à réagir avec une action automatique (nous agissons ou parlons « malgré nous », ce qui est rarement la façon la plus pertinente de nous comporter).

 

« Manager » ses émotions

Une façon efficace de ne pas accumuler de « stress chronique » (celui qui s’installe insidieusement…) est de faire attention à nos émotions au jour le jour, et de nous entrainer à les utiliser comme source d’informations plutôt que de les subir « quand elles débordent ». Heureusement, il existe des bonnes pratiques pour nous aider à maitriser ces compétences émotionnelles et relationnelles
Un premier travail peut d’ailleurs être de commencer à observer quelles émotions nous agitent le plus souvent, et à quels événements nous réagissons le plus fréquemment et le plus intensément – ce sera une piste de travail pour commencer à mettre en œuvre un peu plus d’intelligence émotionnelle et relationnelle.

 

Communiquer de façon ajustée

En complément, il peut être utile de se rendre compte à quel point une communication efficace est une communication qui prend soin à la fois de nous-mêmes, de notre interlocuteur… et de la relation. C’est d’ailleurs ma définition de « l’assertivité » !
Une communication d’ailleurs qui prendra en compte nos émotions et celles de l’autre pour créer un terrain d’entente, d’engagement et d’efficacité durable.
Et là encore, la bonne nouvelle est qu’il existe des outils et des bonnes pratiques sur lesquels nous pouvons nous entraîner.

 

Mais par quoi commencer ?

Evidemment, la baisse du stress chronique dépend aussi d’un système de santé personnel plus global, avec une nourriture saine, une dose équilibrée de sport, un sommeil réparateur et régulier, des relations personnelles enrichissantes… ce qui ne nous empêche pas de commencer à travailler sur nos émotions et notre communication !
Et un premier travail ici pourra être de noter régulièrement la façon dont vous « pilotez » votre communication : est-elle réactive et impulsive ? Est-elle « socialement correcte » et efficace ? Ou « socialement correcte » et … pauvre en résultat ? Ou bien est-elle déjà souvent authentique et stratégique ? Est-elle créative ? Adaptée ? Persévérante ?

Commencer à observer comment notre communication est reçue et quels résultats elle permet d’obtenir pourra être un des défis, tranquilles et efficaces, de notre début d’année scolaire…[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

 

[/vc_column_text][dt_quote font_size= »normal » background= »fancy »] Cécile Gilbert-Kawano débute sa carrière comme formatrice de professionnels, manager et formatrice de formateurs dans un grand groupe international (informatique). Dès 2004, elle développe son activité en coaching individuel et collectif, co-développement et formation, se spécialisant en Intelligence Emotionnelle et Relationnelle. Elle anime pour EFE, les formations « Maîtrise et affirmation de soi – Assertivité niveau 1 », « Mieux communiquer pour faire passer ses messages » et « Développer son intelligence relationnelle »[/dt_quote][/vc_column][/vc_row]