[SONDAGE] Management transversal : quelle principale difficulté ?

Manager en transversal est de plus en plus courant tant les entreprises font face à un marché en total mouvement et requérant une souplesse à toute épreuve. Pour plus d’agilité, le mode projet devient maître et les managers sont alors appelés à gérer une équipe, à atteindre des objectifs sans avoir la « panoplie » complète du manager. Quelle est la principale difficulté de ce mode de management selon vous ?

[SONDAGE] Selon vous, une réunion productive doit…

Nous avons tous et toutes, un jour, laissé échapper un « oh non… pas une réunion, je vais perdre mon temps ! ». Avouez. Pourtant, la réunion est un outil clé de management si tant est qu’elle soit envisagée comme un moment de rencontre et d’échanges devant aboutir à des actions précises. Qui inviter, comment procéder, quel…

[SONDAGE] L’intelligence émotionnelle vous évoque :

Autant on entend souvent parler d’intelligence autant l’intelligence émotionnelle sonne un peu « ventre mou » et « magazine féminin ». Pourtant, écouter ses émotions et savoir les gérer peuvent être des compétences clés dans nombre de situations et pour nombre de postes. Et vous, si l’on vous parle d’intelligence émotionnelle, qu’est-ce que ça vous évoque ?

management transversal

La Process Communication au service de votre management

La Process Communication est un modèle développé par Taïbi Kahler, Docteur en psychologie, permettant la compréhension fine des modes de fonctionnement associés à notre personnalité et à celle des autres. Elle facilite une meilleure conscience de soi et d’autrui, qui permet aux managers de développer des stratégies de communication efficaces au quotidien.

Manager agile, nouveau graal ?

Comment ne pas noter l’influence sur le management agile, des méthodes de projets dites agiles, pour améliorer la capacité à s’adapter rapidement aux modifications de la demande client ?
De plus en plus mouvante et évolutive, témoignant d’un contexte instable d’où surgissent parfois des usages inattendus, ces « nouvelles » façons managériales mettent au moins autant l’accent sur l’humain et les qualités des interactions entre acteurs que sur les aspects méthodologiques massivement participatifs et itératifs.