Relations harmonieuses en entreprise : comment les développer ?

Réussir des projets, éviter les tensions entre services, départements, faire en sorte que les collaborateurs travaillent ensemble sans tension, sans conflit est souvent un vrai challenge. Sartre nous dit que l’enfer c’est les autres, et si nous en faisions partie ?
Sommes-nous assertifs en toute circonstance ? C’est à dire ferme dans l’expression de nos convictions et souple, aimable dans la relation. Qui n’a pas répondu de manière rageuse à un mail et regretté le geste le lendemain ? Qui sous le coup d’une émotion n’a pas, blessé, répondu durement à son interlocuteur ?

manager

[SONDAGE] L’intelligence relationnelle en entreprise : quelle importance ?

L’entreprise est un microcosme humain. On y retrouve toutes les composantes de ce qui fait une société : des personnes déjà puis des relations, des conflits, des communications, des ententes et des désaccords. Ainsi, chaque jour, lorsque nous sommes en entreprise ou dans notre univers professionnel, nous sommes confrontés aux autres, à ceux qui nous…

Communication

Intelligence relationnelle : quelle importance en entreprise ?

L’intelligence relationnelle nous permet de reconnaitre et de prendre en compte les besoins des personnes avec qui nous sommes en relation (nos proches comme nos collègues, clients et fournisseurs), de développer un sens du contact utile pour interagir avec chacun d’entre eux en respectant à la fois leurs besoins et les nôtres.

Communication : pourquoi il faut la soigner ?

Comme pour tout apprentissage, le meilleur moyen est souvent de faire ! De pratiquer, d’expérimenter – et d’évaluer ce qui est efficace, dans quel contexte, pour améliorer ce qui est moins pertinent. Pour cela, le retour de quelqu’un d’expérience (le feedback d’un « senior » dans le domaine) peut être utile, mais aussi les échanges avec d’autres « apprenants ».

Maux de bureau : comment y échapper ?

Travailler sur écran impose une posture assise, des heures durant, ainsi que des gestes répétitifs : taper sur le clavier, cliquer sur la souris… Au départ, ces contraintes entraînent des gênes et douleurs légères, sans que l’on n’y prête attention. Avec le temps, ces contraintes finissent par engendrer des troubles musculo-squelettiques (TMS), qui affectent les tissus mous : les muscles, tendons et nerfs. Le TMS le plus courant est le syndrome du canal carpien dû à la compression d’un nerf du poignet. Mais les TMS touchent aussi la nuque (cervicalgie), les lombaires (lombalgie), l’épaule et le coude (tendinite).