Communication : pourquoi il faut la soigner ?

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Cécile Gilbert-Kawano anime pour EFE, les formations « Mieux communiquer pour faire passer ses messages » et « Développer son intelligence relationnelle« .

1 – La rédaction Analyses Expert : Pourquoi est-il important de soigner sa communication en entreprise ?

Ce qui fait la différence entre « un bon professionnel » et « un bon professionnel avec lequel on a envie de travailler », c’est la communication orale, écrite, et comportementale. Il est donc important pour chacun de développer autant que possible sa propre façon de communiquer, en tenant compte de quelques éléments clefs pour une communication efficace.

2 – La rédaction Analyses Expert : Quels sont les moyens pour améliorer sa communication ?

Comme pour tout apprentissage, le meilleur moyen est souvent de faire ! De pratiquer, d’expérimenter et d’évaluer ce qui est efficace, dans quel contexte, pour améliorer ce qui est moins pertinent. Pour cela, le retour de quelqu’un d’expérience (le feedback d’un « senior » dans le domaine) peut être utile, mais aussi les échanges avec d’autres « apprenants », et tout simplement parfois être confronté à différentes théories, essayer de les mettre en pratique dans un cadre bienveillant (et néanmoins exigeant) pour mieux sentir comment ajuster de nouvelles façons de faire.

3 – La rédaction Analyses Expert : Dans votre formation on parle également de communication non verbale. Pouvez-vous nous expliquer ce que c’est ?

La communication non-verbale comprend les différents moyens que nous avons pour faire passer un message sans parler. Pour les humains, c’est principalement la posture (la position du corps dans l’espace) et les gestes. Cela passe aussi par le ton de la voix, le débit, les regards… En fait cela passe aussi par des canaux plus subtils, que nous ne maîtrisons pas toujours, mais qui envoient des signaux perçus par nos interlocuteurs, comme notre rythme cardiaque ou notre tonicité musculaire. Ces différents signaux plus ou moins « inconsciemment perçus » expliquent par exemple que vous vous sentez mal à l’aise quand telle personne vous explique son projet. Vous ne savez pas bien pourquoi, mais il y a quelque chose qui vous gêne… Peut-être en fait avez-vous capté une incohérence entre son discours et le ton de sa voix (par exemple, la personne affirme « je me réjouis de travailler avec vous »… mais sans sourire), et vous ne le savez peut-être pas vraiment mais une alarme s’est déclenchée en vous : votre système interne vous prévient qu’il y a peut-être « anguille sous roche »…

4 – La rédaction Analyses Expert : Quelles erreurs courantes peuvent être observées en situation de communication ?

Comme évoqué ci-dessus, une erreur courante – et qui peut avoir un fort impact – est l’incohérence entre le discours, les mots, et sa forme non-verbale…

Une autre erreur courante est de ne pas adapter sa communication à son (ses) interlocuteur(s). Cela a l’air basique de dire qu’il ne faut pas parler en termes techniques à un non-technicien (pour donner un exemple simple), mais en réalité cette erreur est quasi omniprésente ! Il est rare que nous prenions le soin d’adapter dans l’instant notre message à la personne qui va le recevoir (son style, ses besoins, mais aussi son humeur du moment…)

Une autre erreur est de communiquer sans avoir réfléchi à sa communication : quel message veux-je faire passer ? Avec quelle intention ? (que l’autre comprenne ? qu’il agisse ? qu’il prenne position ? qu’il décide ? etc.) Dans quel contexte ? Évidemment, cette réflexion préalable dépendra de l’enjeu. Mais trop souvent, même dans une situation de communication avec un fort enjeu, nous ne préparons pas vraiment le fond et la forme de notre communication. Et c’est souvent très dommage !

Il y en a d’autres bien sûr…

5 – La rédaction Analyses Expert : Quels conseils et astuces donneriez-vous pour améliorer l’impact de ses communications ?

Une forme de « avant – pendant – après » mâtinée de « avec quelle intention ? »… Autrement dit, prendre le temps – parfois juste quelques secondes – de se poser, de se demander « pourquoi » communiquer et auprès de qui… et d’adapter ensuite son « comment ». Mais la première astuce, si astuce il doit y avoir, c’est de se sentir à l’aise avec sa communication. Si je sens que j’ai envie de dire quelque chose, si je suis à l’aise avec ce que je veux dire et à l’aise avec comment je veux le dire, si je me sens prêt à accepter les résultats de cette communication, alors je pars du bon pied…[/vc_column_text][dt_quote type= »blockquote » font_size= »normal » background= »fancy » animation= »none »]

cecile-gilbert-kawanoCécile Gilbert-Kawano débute sa carrière comme formatrice de professionnels et managers et formatrice de formateurs dans un grand groupe international (informatique). Dès 2004, elle développe son activité en coaching individuel et collectif, co-développement et formation, se spécialisant en Intelligence Emotionnelle et Relationnelle. Elle anime pour EFE, les formations « Mieux communiquer pour faire passer ses messages » et « Développer son intelligence relationnelle »

[/dt_quote][/vc_column][/vc_row]