Pratiques managériales Regards d'expert

Manager assertif : comment le devenir ?

Written by Audrey Wilner

Entre « cris, soupirs et manigances », votre cœur balance, et vos atermoiements bien que légitimes, méritent mieux que cette danse de l’ours. Par exemple une expression plus vertueuse et libérée, celle de l’assertivité qui ouvre grand les portes de l’explicite, de la clarté, du leadership et du charisme.

Catherine Berliet est consultante, coach professionnelle et formatrice. Intervenante EFE depuis plus de 10 ans, elle anime les formations «Assertivité et Leadership niveau 2 »,  « S’affirmer en situation professionnelle », « Mieux gérer son temps pour gagner en efficacit »

Et si le manager que vous êtes ou celui qui sommeille en vous, osait faire preuve d’autorité, avoir de l’ascendant, exprimer son ressenti, gérer les conflits… ?

Certains vous diront que tout réside dans la posture et en particulier dans celle du « courage managérial »,  à savoir : en avoir ou pas… Formule, oh combien rebattue, qui fleurit sur toutes les lèvres et contre laquelle je m’élève en faux.

Car, faut-il du courage pour s’exprimer, demander, enjoindre ou pour débattre, convaincre ou négocier ?

Faut-il du courage pour désamorcer les conflits, pour signifier des désaccords, ourdir les bruits de couloirs ou recadrer un collaborateur ?

Non il n’en faut point du courage pour manager,  tout juste une once de lucidité, un brin de conviction, une pincée de confiance en soi et la certitude de vouloir jouer le rôle pour lequel vous avez été « casté »,  à savoir : manager. Y-a-t-il de l’héroïsme à cela ?

Trois chemins s’offrent alors à vous :

  • Celui de la réactivité qui vous pousse à vous exprimer de façon lapidaire, quelque peu brutale, voire agressive,
  • Celui de la facilité qui consiste à ne rien dire, à vous sous-exposer, vous sous-inclure, vous soumettre, ou vous démettre avec passivité,
  • Celui de l’évitement qui vous suggère le louvoiement, l’implicite, les sous-entendus et la manipulation.

Entre « cris, soupirs et manigances », votre cœur balance, et vos atermoiements bien que légitimes, méritent mieux que cette danse de l’ours. Par exemple une expression plus vertueuse et libérée, celle de l’assertivité qui ouvre grand les portes de l’explicite, de la clarté, du leadership et du charisme.

Cette dernière option vous dispense de manager à l’affectif et dans l’émotivité, car elle vous positionne en adulte déterminé sachant se distancier, tout en restant à l’écoute des besoins de l’autre. Une posture utile à vos médiations, négociations, arbitrages, résolutions de conflits.

Oser dire… Tout en le disant bien… Pas aussi simple qu’il n’y paraît, car « parler ne fait pas cuire le riz. »

Réinvestir votre posture managériale passe par :

  • une communication franche et respectueuse faisant primer l’intelligence émotionnelle tout en s’appuyant sur le constat factuel des forces en présence.
  • une capacité à se positionner en figure d’autorité qui sait trancher, assumer, déjouer pièges et jeux psychologiques, qui sait aussi se dissocier des éléments externes tout en restant dans l’empathie.

Une véritable alchimie qui s’élabore et se travaille, jour après jour.

Le manager assertif est un modèle reproductible qui se construit entre congruence et bienveillance. Il se sait investi d’une mission, et s’emploie à orchestrer, motiver, responsabiliser, faire grandir, pour apporter une valeur durable à l’entreprise et à ceux qu’il accompagne.

Enregistrer

[dt_quote type= »blockquote » font_size= »normal » background= »fancy » animation= »none »]

Catherine BerlietCatherine Berliet est consultante, coach professionnelle et formatrice. Ses domaines d’expertise sont la communication et l’efficacité professionnelle. Elle est également auteur d’ouvrages en développement personnel et management. Intervenante EFE depuis plus de 10 ans, elle anime les formations « Assertivité et Leadership niveau 2 »,  « S’affirmer en situation professionnelle », « Mieux gérer son temps pour gagner en efficacité ».

[/dt_quote]

About the author

Audrey Wilner