Vous avez dit « charisme » ?

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Qu’est-ce que le charisme ?

Pourquoi dit-on d’une personne qu’elle est charismatique ou, au contraire, qu’elle ne l’est pas ?
Des mots m’apparaissent derrière la notion de charisme : la grâce, l’aura, le rayonnement. Je qualifie souvent une personne que je trouve charismatique comme étant quelqu’un « qui inspire », « qui fédère », « qui sait réunir », etc.
J’ai aussi cette impression que le charisme est quelque chose d’inné.
Mais alors, s’il est « inné », cela signifie que c’est « quelque chose » que j’ai ou que je n’ai pas ? Et ce, de manière définitive ?
En effet, comment pourrais-je définir autrement le charisme lorsque je sais que ce nom vient du grec ancien « Kharisma », qui signifie « le don, la grâce, la faveur, le bienfait » ?
Oui, sauf que… si je me base uniquement sur cette première définition, alors je m’ôte tout pouvoir d’être moi-même charismatique.

 

Le charisme est-il vraiment inné ?

 

Si le charisme est « inné », alors c’est qu’il existe dès la naissance. Dans ce cas, pourrai-je réellement dire d’un nouveau-né qu’il est charismatique ?
J’ai beau retourner la question dans tous les sens, repenser à tous les bébés que j’ai eu la chance de rencontrer dans ma vie, je ne trouve aucun élément qui prédisposerait un enfant plus qu’un autre à être charismatique.
Je me surprends alors à repenser à toutes ces personnes que je trouve charismatiques, aussi bien dans ma vie personnelle que dans ma vie professionnelle.
Je me rends compte que je peux trouver une certaine personne charismatique, alors que vous pourriez être d’un avis contraire. Et inversement.

Est-ce cela voudrait dire que le charisme pourrait être quelque chose de subjectif ?
Et s’il s’agissait tout simplement la perception que les autres ont de moi ?
Ces questions ouvrent quelque chose…

 

Comment reprendre en main son propre charisme ?

Je sens qu’envisager le charisme sous cet angle me permet de récupérer ma propre responsabilité quant à l’image que j’ai envie de renvoyer aux autres. Aussi bien dans ma vie professionnelle que dans ma vie personnelle. Et que cela m’appartient. Car, que je le veuille ou non, « je n’ai qu’une seule fois l’occasion de faire une bonne première impression ».

La bonne nouvelle qui m’apparaît alors, c’est que je peux agir ! Au-delà de l’image, c’est avant tout ma manière de me présenter à l’autre et d’interagir avec lui qui fera mon charisme.
L’autre bonne nouvelle, c’est que dans ce domaine, il y a des compétences que je peux développer pour enrichir mes relations aux autres (ce fameux « savoir-être »), que ce soit dans des cadres individuels, ou dans mes actions de communication, par exemple lors de réunions ou encore de prises de paroles en public.

Il existe des techniques et outils, simples et efficaces, qui me permettent de développer mes compétences pour faire la différence avec ses communications. Ainsi, derrière le charisme, se cachent des compétences, que je peux choisir de développer.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

[/vc_column_text][dt_quote font_size= »normal » background= »fancy »]Anciennement Responsable commerciale en entreprise, Stéphanie Ponsin est aujourd’hui formatrice, coach et comédienne professionnelle. Chez EFE, elle anime la formation « Développer son charisme et son influence« .[/dt_quote][/vc_column][/vc_row]