Les 6 ingrédients essentiels de l’innovation

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Benjamin-Chaminade-76x90Benjamin Chaminade assiste les entreprises à déployer la créativité dans leur organisation pour soutenir leur croissance par l’innovation. Il utilise pour cela  leur culture, leurs pratiques de gestion des talents, de management et de Ressources Humaines. Fondateur de Trendemic, il défend également l’idée que les DRH sont les patrons de l’innovation en entreprise. Lors du prochain Panorama des Innovations managériales, il apportera son éclairage sur les moyens de développer une culture de l’innovation en entreprise.

Comment traduire en éléments tangibles et implanter l’innovation dans sa culture d’entreprise sans tomber dans les simplifications et clichés habituels ?

Je vous propose de répondre à cette questions en commençant par identifier  ce que signifie pour vous le terme d’innovation grâce à votre son ADN avant d’en déduire les 9 éléments composant cette innovation qui dépendent du DRH.

1 – Identifier le sens de l’innovation en fonction de l’ADN de votre entreprise

On entend souvent dirigeants et DRH parler de l’ADN de leur entreprise sans être vraiment capable de la formuler clairement. Pourtant, avec le terme d’innovation qui a un sens différent pour chaque entreprise en fonction de son histoire et de sa culture il est temps de l’énoncer clairement. Je vous propose pour cela de reprendre les 4 lettres utilisées pour nommer les Nucléotides, c’est à dire G, A, C et T. (G)éographie et Histoire. Votre entreprise est elle ancienne ? A-t’elle des traditions provenant de son/ses fondateur(s). Quelle a été l’empreinte des dirigeants successifs ? Est-elle « Brick and Mortar » ou « Pure Player » ? Si la réponse à ces questions est oui, peut être que pour vous l’innovation est lente et continue, une amélioration à la fois. L’innovation provient du dirigeant. (A)rgent et actionnaire. Quelle est le rapport de votre entreprise au financier ? Doit-elle rendre des comptes à des actionnaires ou est-elle d’avantage « sociale » ? Si la réponse à ces questions est oui, peut-être que pour vous l’innovation dépend du nombre de brevets déposés et des investissements réalisés en R&D. L’innovation provient du service de R&D. (C)ulture, Styles, Codes, Tabous, Règles et Peurs. Quel est le rapport au temps, au groupe, à l’émotion, à l’échange, à la prise de risque dans votre entreprise ? Votre management est-il plutôt autoritaire, participatif, collaboratif,… ? Si la réponse est oui, peut être croyez-vous d’avantage à l’innovation participative dans laquelle toute l’entreprise a son mot à dire. L’innovation provient du DRH. (T)echnologies et « autres Changements ». Quels sont les bouleversements rencontrés par votre organisation dans le temps ? Comment avez-vous évolué suivant les différentes mutations technologiques, législatives ou capitalistiques rencontrées ? Dans ce  cas peut-être que pour vous l’innovation provient de ruptures.

Maintenant que vous avez identifié ce que signifie « Innover » pour votre entreprise il vous faut une méthode pour identifier les sources d’inventions, les marchés à challenger et les processus avant de faciliter la génération d’idées pour créer de la valeur…

2 – Le génome de l’innovation

En continuant le parallèle avec la biologie, nous pourrions parler de « Génome » de l’innovation. Ce génome basé sur l’ADN de l’entreprise comporterait selon moi 6 chromosomes intégrés les uns aux autres les rendant indissociables. 1. Produits / Services / Solutions Ce premier génome demande une approche interne par rapport à vos produits actuels et à venir mais également externe. A quelle vitesse vos produits deviennent obsolètes, qui sont les nouveaux entrants sur votre marché et qui sont ceux dont vous ne vous méfiez pas mais que vous devriez tout de même surveiller. (Toyota pour Ford dans l’automobile, Apple pour Nokia pour la téléphonie, Nintendo pour Terraillon pour les instruments de pesée, etc.) 2. Surprise client Appelée en anglais   » Leapfrogging « . Il s’agit de créer une échappée commerciale non pas en devançant les attentes de ses clients…mais en les surprenant ! Soit par une approche « Solution » remplaçant une approche « Produit » (c’est un minimum) soit – pour continuer dans les néologismes – en utilisant le « WOW effect » dans sa relation client. 3. Talent, culture et Leadership La recherche d’innovation ne doit pas se limiter aux produits ou services bien sur ! Votre culture d’entreprise –  et donc vos pratiques de recrutement, d’intégration, de management et de formation – doivent aussi être regardé sous un nouveau regard. Quel style de Leadership allez-vous devoir mettre en valeur pour favoriser l’émission d’idées, réduire la peur d’être juger et aider vos collaborateurs à devenir propriétaires et responsables de la mise en œuvre de ces idées ? Quel type de culture d’entreprise devrait vous aider à innover mieux, plus vite et plus efficacement ? 4. Ingrédient secret La différentiation concurrentielle ne peut plus être basées uniquement sur le prix d’un produit ni même sa qualité. Avec l’accroissement de la concurrence dans laquelle même les jeunes startups sont copiées et la révolution digitale qui rend toute entreprise transparente Prix et Qualité ne suffisent plus. Il faut parler aujourd’hui de Personnalité de vos produits, d’univers et de l’univers de vos services. 5. Conception des processus  Peut-être le génome le moins glam’ mais qui se trouve à la fondation des autres chromosomes. De 6-Sigma au Lean, en passant par le process de « ré-berginisation », comment est ce que les ruptures d’organisation, de transport, de réflexion, de logistique, de fabrication, de recrutement, etc. peuvent vous aider à « arriver dans l’avenir » avant vos concurrents? 6. Trendabilité  Le néologisme Trendabilité désigne la capacité d’une entreprise à identifier et suivre les tendances qui lui sont utiles pour adapter le plus rapidement possible sa stratégie, produits/services et process afin de devancer les besoins de ses clients, créer de nouveaux marchés et se différentier de ses concurrents.  La trendabilité permet d’utiliser ce que le présent vous envoie plutôt que de vous perdre dans les conjectures d’un avenir trop lointain.   Et voilà, maintenant dites moi : sur les 6 ingrédients de l’innovation présentés ci-dessus combien concernent les Ressources Humaines ? Presque tous car c’est des RH que dépend en grande partie la formulation et le développement de cette culture de l’innovation permettant de proposer des produits/services ayant de la personnalité, de surprendre ses clients par son audace et son agilité, de trouver les iconoclastes qui feront de votre entreprise la plus surprenante et la plus différente ! [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text][dt_gap height= »20″ /][/vc_column_text][dt_quote type= »blockquote » font_size= »normal » background= »fancy » animation= »none »]Benjamin-Chaminade-76x90Benjamin Chaminade assiste les entreprises à déployer la créativité dans leur organisation pour soutenir leur croissance par l’innovation. Il utilise pour cela  leur culture, leurs pratiques de gestion des talents, de management et de Ressources Humaines. Fondateur de Trendemic, il défend également l’idée que les DRH sont les patrons de l’innovation en entreprise. Lors du prochain Panorama des Innovations managériales, il apportera son éclairage sur les moyens de développer une culture de l’innovation en entreprise.[/dt_quote][/vc_column][/vc_row]