Faire adhérer : facile ou difficile ?

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Sylvie BOCQUENET a démarré sa carrière dans le tourisme d’affaires événementiel. Elle anime chez EFE les formations « Remporter l’adhésion en toute situation » et « Manager au quotidien ».

Le travail d’équipe est devenu un des outils les plus efficaces pour l’entreprise. Il permet de relier les personnes entre elles, et de partager des idées, des valeurs, ainsi que la culture de l’organisation. Certes l’union fait la force mais travailler en équipe n’est pas toujours une simple… Il faut savoir susciter l’adhésion pour ne pas s’éloigner des objectifs communs et de l’intérêt général.

Petit tour des choses que l’on se dit .. à tort ou à raison !

1 – J’espère qu’ils vont me suivre !

Qui ne s’est jamais interpellé ainsi ?

Petits ou grands projets, professionnels ou personnels, nous sommes tous confrontés à un moment ou à un autre à l’adhésion de notre entourage afin d’atteindre notre objectif : Notre manager nous confie une mission et nous avons besoin de toute notre équipe pour la remplir avec succès ; Nous avons une nouvelle idée de projet et il va falloir que mon N+1 nous suive ; Nous voulons créer notre entreprise et il faudrait bien que notre banquier croit en notre projet avant de débloquer des fonds ; Nous voulons emmener toute notre petite famille en vacances à Dunkerque…et ce n’est pas gagné.

Et quelque fois ça marche, mais avouons-le, cela tient de la chance !

2 – De la chance ?

Pourquoi pas. Toutefois et ce n’est pas de moi, « la chance ne sourit qu’aux esprits bien préparés » -Louis Pasteur.

Susciter l’adhésion de nos interlocuteurs tient essentiellement à nous, qui nous sommes et comment nous nous comportons dans cette situation.

Qui nous sommes, me direz-vous, on ne peut rien y changer. Le pensez-vous vraiment ? En fait, nous pouvons changer beaucoup de choses…à condition de le vouloir ; Et de fait, nous pouvons changer cette croyance et donc, changer un peu de qui nous sommes.

De même si nous croyons que les autres ne vont pas nous suivre dans notre projet, que c’est « perdu d’avance », alors, il y a de fortes chances que nous leur donnions raison ! Un des principaux points à identifier ce sont donc nos croyances dans ce contexte.

3 – Bien se préparer pour que la chance nous sourit.

Notre comportement trahit ou sert notre projet. Si je ne suis pas moi-même complètement convaincu du bien fondé de mon projet, alors il y a peu de chance pour que je convainque les autres.

Par ailleurs, il faut choisir le bon moment, le bon endroit. Il ne s’agit pas de tenir compte uniquement de moi mais aussi des autres. Comprendre le processus de l’adhésion, comprendre notre propre fonctionnement et par extension celui des autres, ce qui nous permet de susciter l’adhésion de nos interlocuteurs et d’agir sur nous avant de se lancer dans l’exposé de notre projet, voilà le travail qui est proposé dans ce programme multi-usages.

Faire adhérer est à votre portée ![/vc_column_text][dt_quote type= »blockquote » font_size= »normal » background= »fancy » animation= »none »]bocquenetSylvie Bocquenet a démarré sa carrière dans le tourisme d’affaires événementiel. C’est à cette occasion qu’elle a pu travailler avec de grands groupes internationaux et qu’elle a été amenée à manager des équipes de toute taille, permanentes ou éphémères. Elle anime chez EFE les formations Remporter l’adhésion en toute situation et Manager au quotidien.[/dt_quote][/vc_column][/vc_row]