L’assertivité pour vous servir

Le nombre croissant d’échanges et d’interactions au quotidien, la diversité des acteurs et des situations rencontrés amènent à développer de nouvelles compétences. Il s’agit tout à la fois de trouver sa place dans le collectif, de faire entendre sa voix tout en restant à l’écoute de l’autre. L’assertivité, qui consiste à développer sa maîtrise et son affirmation de soi, est une clé importante pour mettre en place des relations efficaces au quotidien.

L’assertivité, qu’est-ce que c’est ?

L’Assertivité trouve ses racines dans le mot Affirmation et recouvre plus précisément l’idée de l’affirmation de soi (to assert himself en anglais). L’assertivité est la capacité à s’affirmer librement, dans sa communication comme dans ses comportements, sans émotion dérangeante pour soi-même et pour les autres. S’affirmer dans le respect d’autrui c’est être soi-même, exprimer ce que l’on ressent, ce que l’on désire, ce que l’on refuse, exercer ses droits sans renier ceux des autres.

L’assertivité, pourquoi faire ?

Développer un comportement assertif permet des bienfaits pour soi et pour sa relation à l’autre. Ainsi, les personnes les plus discrètes ou effacées pourront exprimer plus facilement leur point de vue, se faire entendre, apprendre à dire non, à poser des limites et à tenir cette position. Les personnes les plus autoritaires ou manquant d’écoute pourront quant à elles prendre conscience des différences de fonctionnement des individus et de l’apport de chacun à l’activité et déployer des comportements plus collaboratifs, leviers de l’efficacité collective.

Développer son assertivité est également bénéfique pour toute l’entreprise car cela permet de diminuer le stress personnel et de ne pas en induire chez autrui, d’offrir une meilleure qualité de communication et donc d’améliorer les relations interpersonnelles, de faire gagner du temps et de l’énergie en évitant malentendus et conflits, d’améliorer les échanges interservices.

L’assertivité, comment faire ?

Pour être assertif, nous n’avons pas besoin que l’autre le soit également. C’est un choix de comportement qui nous appartient : l’assertivité vient de soi.

Les réactions de tout animal, face aux difficultés ou aux situations de survie, sont au nombre de trois : l’agressivité (« je tue plutôt que d’être tué »), la fuite (je « supprime » ou j’évite la situation de danger), la soumission (je « transforme » la situation : cas par exemple de certains petits mammifères qui émettent en cas de danger une odeur putride faisant ainsi croire aux rapaces qui les ont repérés qu’ils sont en présence d’un cadavre, non comestible). L’humain se distingue de l’animal par sa capacité à se socialiser, à communiquer, à utiliser un 4ème type de comportement, appelé assertivité. Ainsi nous sommes d’ores et déjà tous en possession des bases du comportement assertif, nous avons tous à disposition le « muscle » de l’assertivité, plus ou moins développé et entrainé.

 

L’aptitude à déployer un comportement assertif se travaille donc comme nous pouvons travailler nos autres muscles, en multipliant les essais et mises en pratique. Ceci dit, pour ce muscle, pas besoin d’être sportif pour s’entretenir ! La prise de conscience, essai après essai, des bénéfices immédiats et à long terme d’un comportement assertif permet de très rapidement faire de cette attitude un réflexe.

Pour développer son assertivité, deux ressorts distincts mais complémentaires sont à travailler :

  • Le ressort « interne », qui s’appuie sur la connaissance de soi, l’estime de soi, le regard porté sur les autres,
  • Le ressort « externe » ou relationnel, qui s’appuie sur la maîtrise de sa communication et du processus de réaction et d’interaction.

Connais toi toi même

Il s’agit donc d’identifier son propre profil de comportement ou profil relationnel, de prendre conscience des autres styles de comportement existants dans son réseau professionnel et personnel et de leurs caractéristiques. Certains sont plutôt focalisés sur les objectifs, les défis là où d’autres sont centrés sur les échanges et l’interactivité. Certains sont centrés sur l’harmonie de leur environnement là où d’autres maintiennent un cadre et des règles du jeu précises. Cette compréhension des différences entre profils permet d’adapter au mieux sa communication à ses interlocuteurs.

En complément, il s’agit également de développer et renforcer son estime de soi par l’identification de ses qualités afin de s’en servir comme levier de confiance en soi et ainsi de se respecter soi-même et respecter les autres
Enfin, il s’agit de s’approprier le « processus » assertif qui permet de maîtriser son attitude face aux situations délicates et ainsi de savoir gérer les critiques, savoir dire non / savoir convaincre et remplacer l’escalade conflictuelle par la mise en place de relations  » adulte-adulte « .

Le point clé du processus assertif est de pratiquer dès que possible. En ayant à l’esprit de pouvoir s’accorder le droit à l’erreur. En effet, être assertif c’est aussi, suite à une réaction négative ou inappropriée de votre part (passivité, agressivité, fuite, manipulation…), de ne pas rester sans agir et de redresser la situation. Vous avez toujours la possibilité et le choix de réguler la relation en rectifiant votre comportement, en clarifiant votre dérapage et en repartant sur une relation « nettoyée ».

Découvrez les formations :

[dt_quote font_size= »normal » background= »fancy » animation= »none »]

Florence Mercier-HandisydeFlorence Mercier-Handisyde, consultante en organisation et conduite du changement, formatrice, enseignante, accompagne entreprises et individus dans leurs changements individuels et collectifs. Elle est certifiée TTI Success Insights (Comportements, Motivations, Intelligence émotionnelle). Intervenante pour EFE, elle anime les formations « Maîtrise et affirmation de soi – Assertivité Niveau 1 » et « Développer son potentiel créatif » .

[/dt_quote][/vc_column][/vc_row]