Comment améliorer sa concentration au quotidien ?

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Comment fonctionne la concentration ?

Dans la concentration, il y a un processus actif du cerveau. Il essaie d’accomplir quelque chose à partir de l’information qui parvient à ses sens. L’attention, elle, sélectionne des informations sensorielles. Par exemple, je me concentre pour lire un livre, mais je peux porter mon attention sur ce livre pour en percevoir la forme, les couleurs, l’épaisseur… En clair, la concentration implique un traitement actif de ce que l’on perçoit, pas uniquement une réception d’informations.

Pour se concentrer, il est important d’avoir une intention précise sur ce que l’on vise à faire. Quel est le résultat que je cherche à obtenir ? Qu’est-ce que je dois faire pour y parvenir ? Ainsi, le cerveau sélectionne à chaque instant ce qui est important de ce qui l’est moins, et ce processus mental permet une attention optimale. C’est tout l’inverse quand on fait plusieurs choses à la fois, en s’éparpillant.

Comment peut-on optimiser son attention au quotidien ?

Par la formation par exemple ! En s’entraînant entre autres à focaliser son attention sur sa respiration, telle qu’elle se présente « ici et maintenant ». Quand les pensées surviennent, décider de les laisser filer et de se recentrer sur sa respiration, son rythme, son amplitude… C’est une manière d’être ancré dans l’instant présent, sans se laisser submerger par les sources de distraction (pensées négatives, bruits, émotions désagréables…).

A force d’entraînement, le cerveau apprend à détecter quand il est en train de se distraire. Lorsqu’on effectue une tâche, on perçoit par exemple quand son regard dévie ou l’esprit vagabonde, et on se recentre avant d’oublier ce qu’on cherchait à accomplir.

D’autres outils permettent de mieux gérer son temps pour mieux s’organiser, donc d’être plus concentré. Par exemple : fixer des plages horaires limitées pour consulter ses mails, s’accorder des pauses pour se régénérer, savoir dire « non » aux sollicitations et aux visiteurs impromptus…

Quel est l’impact du stress sur la concentration ? Et comment le minimiser ?

Le stress peut amoindrir nos capacités de concentration. Si je crains de ne pas réussir à boucler un dossier, si je croule sous les dossiers, si je suis contrarié par l’absence d’une collègue…  Tous ces facteurs de stress m’empêchent de réaliser pleinement ma tâche. Des pensées parasites (je suis incompétent, je ne vais pas y arriver…) et des émotions désagréables (doutes, frustration, déception…) apparaissent et me sortent du champ de la concentration. Mon esprit échafaude des scénarii négatifs et mon corps se crispe, sous la pression.

Des exercices « express » de relaxation aident à détendre le corps pour apaiser le mental et retrouver ses esprits. Garder son calme (ou retrouver son calme) préserve la concentration.

Votre mot de la fin ?

Tous ces outils sont à pratiquer très régulièrement chez soi mais aussi sur son lieu de travail. Et, sans attendre ! C’est l’entraînement qui aide à accroître la concentration.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

[/vc_column_text][dt_quote font_size= »normal » background= »fancy »]

Stéphanie Marécaux, sophrologue, formatrice en communication/développement personnel depuis neuf ans, et ancienne journaliste experte en Santé/Bien-Etre. Formée aux techniques théâtrales (Cours Florent) et certifiée en PNL, elle accompagne des collaborateurs et managers dans le cadre de missions formation/coaching. Partenaire d’EFE, elle anime les formations : « Lâcher prise et prendre du recul » et «Développer ses capacités de concentration » « Développer son intelligence émotionnelle »« Renforcer son estime et sa confiance en soi »[/dt_quote][/vc_column][/vc_row]