Animez vos réunions autrement!

collective

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Quelques pistes pour se lancer !

Vous en avez marre des réunions qui partent dans tous les sens et n’aboutissent à aucune décision collective ? Vous souhaitez réveiller la créativité de vos équipes en renforçant votre collectif ? Et vous êtes convaincus qu’on est plus intelligent en groupe que tout seul ?

Alors, vous êtes prêt à changer de méthodes d’animation de réunion et à tester les méthodes d’intelligence collective.

Voici 4 bonnes pratiques de départ pour démarrer :

 

  1. Trouver un lieu agréable

La salle de réunion choisie doit répondre à quelques caractéristiques simples pour permettre au groupe de travailler autrement. Choisissez une salle avec des fenêtres, c’est la base !

Idéalement, le mobilier doit être mobile (comme son nom l’indique) pour pouvoir changer la disposition pendant la réunion. Par exemple, commencer en cercle sans table puis travailler en sous-groupe sur les tables et terminer en cercle.

 

  1. Définir un temps confortable

Le vieux sage dit « Seul, on va vite. Ensemble, on va loin. » et rien n’est plus vrai en matière de travail d’équipe. Prévoyez les temps suivants dans votre déroulé (1h30 min) :

  • Accueil : ce temps, sous forme de tour de table, est dédié à l’inclusion
  • un moment de brainstorming où les idées peuvent fuser dans tous les sens
  • un temps de synthèse des idées
  • et pour terminer, un temps dédié à la prise de décision et au plan d’action
  1. Choisir un sujet qui s’y prête

Un bon sujet d’intelligence collective est un sujet qui intéresse les participants et auquel personne ne peut avoir une réponse satisfaisante sans les idées des autres. Ce sujet doit être proposé sous forme de question. L’invitation à ce type de réunion est essentielle, tant pour sa forme que pour son contenu. Elle présente la question et invite les participants sans les contraindre dans un ton chaleureux.

 

  1. Jouer le rôle de facilitateur

Imaginez votre déroulé sous forme d’une succession de questions ouvertes pour chaque temps de la réunion. Munissez-vous de post-it, de paperboards et de feutres. Si vous êtes facilitateur, adoptez une posture d’écoute et de bienveillance. Vous êtes garant de l’état d’esprit de la réunion. Et ne prenez pas part aux débats sauf pour dynamiser les échanges ou pour garantir une écoute de qualité. Assurez-vous que chaque participant a accès au contenu produit à l’issue de la réunion.

Vous voilà prêt pour votre première expérience de facilitation. Et si vous souhaitez approfondir votre pratique, comprendre les rouages d’une démarche d’intelligence collective complexe ou vous enrichir d’outils variés, venez vous former !

 

Découvrez nos formations :

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

[/vc_column_text][dt_quote font_size= »normal » background= »fancy »]

Louise Kolaï est facilitatrice et consultante en dynamiques collaboratives mais également directrice associée de Realidées. Chez EFE, elle anime le Cycle certifiant « Facilitateur« .[/dt_quote][/vc_column][/vc_row]